La Plume De L'Islam
 

 
 


 
 

L’association La Plume souhaite par la présente rétablir une vérité qui est faussée
depuis trop d’années. Dans tous les livres d’histoire géographie, niveau cinquième, ainsi que dans les encyclopédies, les dictionnaires et  dans certains ouvrages d’orientalistes, le Prophète de l’Islam est appelé : « Mahomet ». Nous souhaitons démontrer clairement et simplement qu’il s’agit là d’une grossière erreur et suite à cela, nous espérons que les personnes chargées de rédiger ces ouvrages, feront amende honorable en ne réitérant plus cette ineptie dans les éditions à venir. Vous trouverez ci-dessous, les explications
permettant aux arabisants et aux non arabisants de constater par eux-mêmes qu’il y a bien une erreur de transcription et que le terme « Mahomet » n’est que pure invention.
  

                                                              L'alphabet arabe.

L’alphabet arabe comporte 28 lettres, à signaler qu’en arabe l’écriture des lettres, mots et phrases s’effectue de droite à gauche :

Lettre

ا

ب

ت

ث

ج

ح

خ

د

ذ

ر

Appellation

Alif

Baa’

Taa’

Thaa’

Jiim

Haa’

Khaa’

Daal

Dhaal

Raa’

Phonétique

[A]

[B]

[T]

[Th]

[J]

[H]

[Kh]

[D]

[Dh]

[R]

 

Lettre

ز

س

ش

ص

ض

ط

ظ

ع

غ

ف

Appellation

Zaay

Siine

Chiine

Saad

Daad

Taa’

Dhaa’

‘Aïn

Ghaïn

Faa’

Phonétique

[Z]

[S]

[Ch]

[Ss]

[Dd]

[Tt]

[Dh]

[‘A]

[Gh]

[F]

 

Lettre

ق

ك

ل

م

ن

ه

و

ي

ء

Appellation

Qaaf

Kaaf

Laam

Miim

Noun

Haa’

Waawe

Yaa’

Hamza

Phonétique

[Q]

[K]

[L]

[M]

[N]

[H]

[W]

[Y]

[A]

Les lettres qui nous intéressent ici sont :

  م ح م د           محمد          mim - ha (h expiré) – mim - dal

En arabe, il y a deux types de voyelles, celles qui sont brèves et celles qui sont longues.  

voyelles brèves : Elles se prononcent brièvement, on distingue deux catégories ;  simples et doubles.

Les voyelles simples : Elles indiquent la manière de prononcer les lettres.
En arabe, il y a quatre voyelles simples, (voir tableau ci-après)

VOYELLES

POSITION

PRONCIATION

SCHEMA

     Al Fatha

Sur la consonne

          [A]

َ

 

  Ad-Dhamma

Sur la consonne

         [OU]

ُ          

 

   As-Soukoun

Sur la consonne

      Muette

 ْ

َ

     Al Kasra 

Sous la consonne

          [I]

 

 

م

مَ

[ma]

مُ

[mou]

مْ

[m]

مِ

[mi]

م

ح

حَ

[ha]

حُ

[hou]

حْ

[h]

حِ

[hi]

ح

م

مَ

[ma]

مُ

[mou]

مْ

[m]

مِ

[mi]

م

د

دَ

[da]

دُ

[dou]

دْ

[d]

دِ

[di]

د


Les premiers manuscrits du Coran sont encore visibles à ce jour, au musée d’Istanbul (Turquie). Certains sont ponctués, d’autres non, mais l’héritage oral confirme la prononciation correcte.

Voici l’orthographe du prénom du Sceau des Prophètes telle qu’on la retrouve dans différentes Sourates du Saint Coran[1] : مُحَمَّد  (le signe ّ    placé au dessus d’une consonne sert à la doubler) soit : Mohammad

L’équivalent en arabe du terme Mahomet qui est employé actuellement dans les livres d’histoire, dictionnaires, ainsi que dans certains ouvrages d’orientalistes, correspondrait à cette écriture en arabe :

مَا حُمَد [mahomet] dérivant de « Ma houmid »[2] qui signifie « Celui qui n’est pas digne de louanges », « le maudit », « l’exécré »,  soit, tout simplement l’inverse du terme مُحَمَّد [Mohammad] qui signifie : « Le Loué », « Celui qui est digne de louanges ».

Nous ne voulons pas savoir comment ni pourquoi le nom de Mohammad a été remplacé par le terme Mahomet. La seule chose que nous souhaitons c’est que la vérité soit rétablie suite à cette explication claire et objective qui démontre qu’il y a bel et bien une erreur qui porte à conséquence sur le sens du terme originel. Que cette erreur soit intentionnelle ou non, la logique et la bienséance voudraient qu’elle soit corrigée.
Un mensonge ne devient pas vérité parce qu'il a été répété X... fois. Au nom de l'honnêteté et du respect des croyances, nous prions les autorités compétentes de remédier à cet état de fait si toutefois cet impair ne résulte pas d'un calcul sordide visant à humilier les musulmans. Forts de cette nouvelle donnée, il ne tient qu'aux Hommes de bonne volonté, de prouver leur attachement à la valeur des mots.


[1] Voir : Sourate 3, verset 144 ; Sourate 33, verset  40 ; Sourate 47, verset 2 ;
  Sourate 48, verset 29.

[2] Encyclopédie française : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mahomet
 

مَا حُمَد
N.B. : En arabe ما   signifie : "pas" (négation).  حمد   signifie : "Louer" "Louange"

 




 



 
© La Plume de l'Islam

Record du jourconnectés

Pays connectés